A LA UNEBENIN

Mutations des régisseurs au sein des prisons et maisons d’arrêt du Bénin

Le Directeur général de l’Agence pénitentiaire du Bénin (APB), François Hounkpè, a annoncé une série de mutations touchant six régisseurs dans les prisons civiles et les maisons d’arrêt du pays. Ces changements visent à renforcer la gestion pénitentiaire et à améliorer les conditions au sein de ces établissements.

Le dimanche 5 novembre 2023, le Directeur général de l’Agence pénitentiaire du Bénin (APB), François Hounkpè, a procédé à des mutations concernant les régisseurs en charge des prisons civiles et des maisons d’arrêt du pays. opérationnelle de ces établissements. Selon la note de service émise par le Directeur général de l’APB, six régisseurs ont été affectés à de nouvelles responsabilités.

Justin Gbénou, qui occupait précédemment le poste de régisseur de la maison d’arrêt de Porto-Novo, a été muté à la prison civile d’Akpro-Missérété et le nouveau régisseur de la maison d’arrêt de Porto-Novo est Paul Tchakou. Auparavant en poste à la prison d’Akpro-Missérété, Paul Tchakou apportera son expertise à la gestion des détenus dans cette importante maison d’arrêt.

Le régisseur Marc Agossadou quitte la prison civile de Cotonou pour rejoindre la prison civile d’Abomey. Cette transition vise à apporter de nouveaux leaderships et perspectives pour l’amélioration des conditions de détention à la prison d’Abomey. De son côté, Dourotimi Adeoti, l’ancien régisseur de la prison civile de Parakou, a été muté à la prison de Cotonou.

Totohou Gaston est le nouveau régisseur de la prison civile de Parakou, apportant son expérience et sa vision à cet établissement pénitentiaire. Gaston provient de la maison d’arrêt de Lokossa, où il a exercé ses fonctions précédentes. Raymond Dagbeclounon, qui était en poste à la prison civile d’Abomey, a été affecté à la maison d’arrêt de Lokossa, où il contribuera à la gestion des détenus et des opérations au sein de cette institution.

Ces mutations des régisseurs ont pour objectif de renforcer la gestion des prisons civiles et des maisons d’arrêt du Bénin, en introduisant de nouvelles compétences et une vision fraîche dans ces établissements. Les régisseurs nouvellement nommés devront prendre leurs fonctions au plus tard le jeudi 9 novembre à 8 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page