A LA UNEAFRIQUEPolitique

Niger : l’ancien président Mahamadou Issoufou porte plainte contre Sylvain Itté, l’ex-ambassadeur de France

Dans un communiqué publié mercredi 21 février 2024, l'ancien président du Niger, Mahamadou Issoufou, a réagi aux déclarations de l'ambassadeur de France au Niger, Sylvain Itté, faites lors de son audition à huis-clos à l'Assemblée nationale française. À travers son avocat, Me Illo Issoufou, l'ex-président a catégoriquement démenti les allégations de l'ambassadeur et a annoncé son intention de déposer une plainte pour diffamation.

« Je soussigné Me Illo Issoufou, avocat au Barreau du Niger apporte avec force un démenti, auprès de l’opinion publique nationale et internationale, aux propos tenus par M. Sylvain ITTE, ambassadeur de France au Niger lors de son audition du mercredi 29 novembre 2023 par la commission de la défense nationale et des forces armées de l’assemblée nationale française », indique le communiqué de la défense du président Mahamadou Issoufou, consulté par Africaho.

En effet, lors de son audition du mercredi 29 novembre 2023, Sylvain Itté avait évoqué la possible implication de l’ex-président dans le coup d’État survenu au Niger le 26 juillet 2023. Cependant, Mahamadou Issoufou, par le biais de son avocat, a formellement nié toute association avec cet événement et a qualifié les prétendus éléments de preuve avancés par l’ambassadeur de « pures inventions ».


LIRE AUSSI : Sénégal : libération provisoire pour 16 militants du parti d’Ousmane Sonko


Mahamadou Issoufou mêlé ni de près, ni de loin

Le communiqué de la défense précise que, bien que l’audition se soit déroulée à huis-clos, le compte rendu a étrangement été divulgué. Me Illo Issoufou a souligné que l’ancien président n’a aucun lien avec le coup d’État et a critiqué la méthodologie d’analyse de Sylvain Itté, déclarant que ce dernier « manque cruellement de grilles d’analyse ». « II importe de rappeler à M. Sylvain ITTE que ces clichés révolus ne sont d’aucune utilité car la stratégie de diviser pour mieux régner ne fonctionne plus », renseigne par ailleurs le communiqué publié par l’avocat.

Le communiqué indique également que les allégations de l’ambassadeur s’inscrivent dans un « agenda destiné à déconstruire tous les efforts » déployés par l’ex-président au niveau national et international. Face à la gravité des accusations, Mahamadou Issoufou a décidé de porter plainte afin que justice lui soit rendue. Cette affaire met sans doute en lumière, une tension diplomatique entre l’ex-président du Niger et l’ambassadeur de France, soulignant l’importance des relations internationales et des implications politiques dans les affaires nationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page