A LA UNEAFRIQUEPolitique

Niger: rencontre entre Ibrahim Traoré et la communauté burkinabè 

Lors de son séjour à Niamey pour le premier sommet des Pays membres de l’Alliance des Etats du Sahel (AES), le capitaine Ibrahim Traoré a rencontré la communauté burkinabè vivant au Niger.

Figure emblématique pour de nombreux Burkinabés en raison de son rôle dans la lutte contre l’insécurité et le terrorisme dans le pays, le capitaine Ibrahim Traoré est toujours perçu comme une source de fierté nationale, car il incarne les espoirs de nombreux citoyens pour un avenir plus stable et prospère.

Arrivée dans la capitale nigérienne pour participer au premier sommet des chefs d’États de l’Alliance des États du Sahel, la communauté burkinabè s’est fortement mobilisée pour une  rencontre avec le président  Ibrahim Traoré.

Au cours des échanges, les participants ont félicité le Chef de l’Etat pour l’œuvre de reconquête de l’intégrité du pays en cours et pour les victoires acquises sur le front de la lutte contre le terrorisme. Les Burkinabè vivant au Niger ont également félicité le Capitaine et son gouvernement pour les actions de développement endogène initiées pour la relance économique de leur mère patrie.


LIRE AUSSI : Sommet des Chefs d’Etats de l’AES : descente triomphale d’Ibrahim Traoré à Niamey 


« Vous êtes le retour significatif de Thomas Sankara (…) et vous allez finir cette œuvre entamée pour la libération du Burkina Faso et de l’Afrique », a déclaré l’un des participants. 

Le Président du Faso, quant à lui, s’est dit honoré par cette mobilisation de ses compatriotes du Niger. Ce faisant, il a réaffirmé son engagement à relever les défis qui se présentent à lui.

Il a rappelé sa vision et les missions de la Transition, dont l’aboutissement est l’indépendance réelle du Burkina Faso, des pays membres de l’AES et partant de l’Afrique. « Nous avons pris un itinéraire, et nous avançons. C’est maintenant l’indépendance réelle, la bataille ne fait que commencer », a-t-il souligné, cité dans un communiqué de la présidence.

Il convient de rappeler que en tant que président du Burkina Faso depuis le 30 septembre 2022, après un coup d’État, Ibrahim Traoré  mène avec les membres de son gouvernement une bataille au plan diplomatique, économique, communicationnel, culturel et politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page