A LA UNEPEOPLEVie&Stars

RDC : Le pasteur Marcello Tunasi revient sur les circonstances du décès de sa femme

En République démocratique du Congo, le pasteur Marcello Tunasi de l’église évangélique la Compassion a partagé lundi 17 juin 2024 les circonstances du décès de sa femme Blanche.

Le Pasteur Marcello Tulasi explique comment sa femme Blanche est décédée il y a quelques jours. Selon son témoignage relayé par plusieurs médias, Blanche Tunasi est décédée lors d’une opération en Turquie. « Elle devait faire une opération très simple et ça a pris beaucoup de temps et j’ai dit aux médecins : comment ça a appris beaucoup de temps comme ça ? Ils m’ont dit que tout s’est bien passé mais elle ne se réveille pas encore. Quand ils m’ont dit ça, mon esprit m’a dit qu’elle est partie. J’ai dit non, ce n’est pas vrai, elle n’est pas partie, elle va se réveiller. Trois heures, quatre heures, toujours rien », a-t-il relaté.

Le pasteur a expliqué qu’après avoir senti l’odeur de son parfum dans sa chambre, il a compris qu’elle était décédée, même si les médecins n’avaient pas encore eu le courage de le lui dire. « Je suis entré dans la salle de l’opération. J’ai prié pour sa résurrection. Je n’ai jamais prié comme ça pour quelqu’un. J’ai moi-même ouvert ses yeux avec mes doigts. J’ai tout fait, elle ne s’est pas réveillée », a témoigné Marcello Tunasi, impuissant.

Malgré ses prières ferventes pour sa résurrection, Blanche Tunasi n’a pas repris conscience. « Ce n’est pas un homme qui l’a tué, ce n’est pas le diable qui l’a tué mais c’est le Seigneur qui l’a repris car elle a achevé sa mission. L’éternel a donné, l’éternel a repris », a conclu Marcello Tunasi.

Ces moments poignants ont marqué la perte tragique de sa femme, mère de leurs quatre enfants. Dans l’opinion publique africaine, la mort de Blanche Tunasi suscite assez d’interrogations. Les fidèles du couple pastoral continuent de multiplier les appels, à la prière pour le repos de son âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page