A LA UNEBENIN

Réforme du secteur des médias au Bénin : les acteurs en atelier de validation du projet de rapport

Un séminaire de trois jours, présidé par le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la Communication (Haac), Rémi Prosper Moretti, est en cours à Abomey pour valider le projet de rapport des réformes attendues dans le secteur des médias au Bénin.

Les conseillers de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la Communication (Haac) et les représentants des acteurs des médias au Bénin sont réunis à Abomey pour un séminaire de validation du projet de rapport des réformes dans le secteur des médias. Cette rencontre, présidée par le président de la Haac, Rémi Prosper Moretti, vise à approfondir les réflexions et à valider le rapport relatif aux réformes prévues dans le secteur des médias béninois.

Le conseiller Armand Houssou, président de la Commission de la formation et de la documentation, a salué l’importance de cette rencontre et reconnu le mérite du président de la République et du président de la Haac pour avoir proposé des réformes dans les médias en collaboration avec les acteurs du secteur. Il a souligné que les trois jours de cet atelier permettront aux participants de partager leurs connaissances et leurs expériences sur les défis actuels du domaine médiatique, notamment à l’ère des technologies de l’information et de la communication.

Le président de la Haac a rappelé le contexte dans lequel ces réformes ont été évoquées, soulignant la nécessité de remédier aux problèmes qui touchent le secteur des médias au Bénin. Il a mentionné le besoin de créer de véritables entreprises de presse où les professionnels peuvent travailler dans des conditions décentes, mettant fin à la précarité qui touche de nombreux travailleurs des médias. Il a également souligné la nécessité d’améliorer les conditions de vie et de travail des professionnels des médias.

Ce séminaire de validation du projet de rapport des réformes dans le secteur des médias au Bénin reflète l’engagement des autorités et des acteurs du secteur à améliorer la situation des médias dans le pays. Il met en évidence la volonté de créer une presse libre, moderne et professionnelle qui contribue au développement de la démocratie et au bien-être de ses acteurs, tout en servant la nation béninoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page