A LA UNEBENINSociété

Rentrée académique 2023-2024 au Bénin: les grandes résolutions des échanges gouvernement-syndicats

Le gouvernement béninois et les centrales syndicales ont tenu vendredi 8 septembre 2023, une séance extraordinaire du cadre de concertation, de consultation et de négociations collectives à Cotonou. Plusieurs résolutions ont été prises pour le compte de la rentrée académique 2023-2024.

 

Des résolutions pour une rentrée académique apaisée pour gouvernants, acteurs du système éducatif et apprenants au Bénin. A la suite des précédentes séances tenues entre le gouvernement et les centrales syndicales dont la dernière en date, est celle du 28 juillet 2023, de nouvelles consultations ont eu lieu vendredi. A l’occasion, les discussions conduites par Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat chargé du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale ont porté sur deux principaux points: la mensualisation des primes des enseignants et le reversement des Aspirants au métier d’enseignant (AME) et des Agents contractuels de droit public de l’Etat (ACDPE).

Pour ce qui est de la mensualisation des primes aux enseignants, les représentants du du gouvernement ont apporté des éclaircissements. D’après eux, cette mesure répond à l’ambition de l’exécutif, de militer pour une pension à la retraite pour les agents de la fonction publique. S’agissant du second point, ce sont des assurances qui ont été données aux centrales syndicales qui sont restées visiblement très flexibles.

En effet, face à ces derniers, le ministre Bio Tchané indique que le reversement de ces agents « est déjà un acquis ». D’après ses propos, ce sont juste les modalités de cet acte qui continuent de faire objet de réflexion. Raison pour laquelle l’effectivité de reversement n’est pas encore constatée, relève-t-il selon ses propos rapportés par Banouto.

LIRE AUSSI: Pré-rentrée au Bénin: le rappel du ministre Salimane Karimou aux enseignants du public

D’autres mesures évoquées

Ce cadre de concertation, de consultation et de négociations collectives entre gouvernement et centrales syndicales réuni vendredi a également contribuer à conserver des mesures spécifiques à l’avantage des enseignants. Ainsi, le gouvernement a renouvelé l’avance d’un mois de salaire aux AME pour l’année 2023-2024. Une mesure qui selon le ministre d’Etat, va permettre aux enseignants « d’aborder la rentrée sans difficultés majeures »

Pour cette rentrée académique pour laquelle, les différents acteurs du système éducatif s’attèlent déjà, Abdoulaye Bio Tchané rassure. « Les préparations sont bien avancées au niveau de chacun des ministères des enseignements aussi bien pour la mise en place des moyens, des affectations des enseignants que pour les dispositions concernant les subventions qui doivent être accordées au différents établissements », a-t-il soutenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page