A LA UNEBENINPolitique

Révision de la constitution au Bénin : le projet initié par Assan Séibou désormais porté par tout le groupe parlementaire

Réunis en session ordinaire ce mercredi 07 février 2024, les membres du Bureau Exécutif National du parti Bloc Républicain (BR) ont passé en revue l'actualité politique nationale et se sont penchés spécifiquement sur la question de la révision de la constitution.

Le Bloc Républicain partage le projet de loi de révision constitutionnelle porté par le député Assan Séibou, président du groupe parlementaire du parti à l’Assemblée nationale. Le Bureau Exécutif National du parti présidé par Abdoulaye Bio Tchané, réuni jeudi au siège à Cotonou, a abordé la question et a donné par la même occasion, des précisions sur les dispositions sujettes à modification dans le projet de loi déposé par le député initiateur de la présente modification.

« Après avoir analysé le contexte politique national et les motifs justifiant la démarche et le contenu de la proposition de loi actuellement en examen au niveau du Parlement, les membres du Bureau Exécutif National du parti Bloc Républicain (BR) estiment que les modifications visées ne touchent pas les fondamentaux de la constitution du 11 décembre 1990 (…) », souligne un communiqué du parti, parvenu à Africaho. Le parti cite notamment la laïcité de l’Etat; la garantie de l’alternance avec l’impossibilité pour quiconque de briguer plus de deux mandats dans tous les cas ; la nature de régime politique : Régime Présidentiel; l’option politique : la démocratie libérale.


LIRE AUSSI : Renaissance Cotonou avec Olivier Boko : un test de popularité pour le philanthrope ?


Evoquant ces fondamentaux ainsi énumérés, le Bloc Républicain estime que l’initiative est plus que pertinente et décide à cet effet, d’en faire le projet de tout le groupe parlementaire du parti à l’Assemblée nationale. « Par conséquent, les membres du Bureau Exécutif National ont, à l’unanimité, apporté leur soutien de la révision de la constitution portée par l’Honorable Assan SEIBOU et souhaitent que désormais elle soit portée intégralement par le Groupe Parlementaire BR. Ils invitent les députés à l’Assemblée Nationale, toutes tendances confondues, à élever le débat politique pour faciliter un bon fonctionnement des institutions, garantir la stabilité de l’Etat et éviter à notre pays une incertitude critique majeure », précise le communiqué.

Au Bénin, la question de la révision de la constitution divise les différents courants politiques. Si pour la majorité présidentielle, il relève d’une pertinence approuvée, l’opposition reste dubitative pour sa part et se montre prudente. En effet, pour l’heure, c’est seulement la relecture du code électoral qui a convaincu les députés du parti Les Démocrates qui ont exprimé leur disponibilité à prendre part aux travaux de correction censés concourir à la présente relecture.

r

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page