A LA UNEAFRIQUEPolitique

Sénégal: l’Etat suspend une vente aux enchères des biens du président Léopold Senghor en France

L’exécutif sénégalais a réussi à suspendre en France, une opération de vente aux enchères de plus d’une centaine d’objets appartenant au père de l’indépendance Léopold Sédar Senghor. Dans le but de « préserver la mémoire et le patrimoine » de celui qui a dirigé le Sénégal de 1960 à 1980, le gouvernement a décidé d’acquérir la collection de l’ancien président et écrivain.

 

Le Sénégal veut préserver la mémoire de Léopold Sédar Senghor. Alors que la France s’apprêtaient a procédé ce samedi à Caen, et ce, à une vente aux enchères de plus d’une centaine d’objets appartenant au père de l’indépendance dans le pays, l’exécutif a réussi à mettre un terme à l’opération envisagée. Il s’agit de bagues, de montres, de pendentifs mais aussi des décorations militaires ayant appartenu à l’écrivain.

Ces objets étaient détenus par un particulier. Le montant de l’acquisition de l’ensemble de la collection par le Sénégal n’est pas encore connu, mais la mise aux enchères, a bien été interrompue. Les biens concernés devraient bientôt être rapatriés dans le pays de l’ancien président grâce à qui, le pays a accédé à sa souveraineté nationale et internationale.

LIRE AUSSI: Tchad: arrivée du 1er convoi militaire français en provenance du Niger

Une évidence pour le Sénégal

Selon le ministre de la Culture Aliou Sow qui a mené les discussions avec le commissaire priseur, faire revenir ces objets était une évidence, rapporte RFI. « Ces objets sont précieux, sur le plan symbolique, sur le plan historique, sur le plan de la valorisation et de la préservation des attributs de notre patrimoine historique. Pour le président Macky Sall, toute chose rattachable à l’histoire du Sénégal, à ses figures emblématiques, doit être préservée et mise à la disposition de ce même peuple. Pour que chacun puisse en jouir et l’explorer comme étant un élément important d’une tranche de notre histoire. Le président Senghor n’appartient pas à une famille, à des héritiers. Il appartient à la nation toute entière. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page