A LA UNEAFRIQUEPolitique

Sénégal: réactions de plusieurs acteurs de l’opposition après la condamnation de Sonko

Les forces de l’opposition sénégalaise ont réagi à la condamnation du leader du Pastef, lundi 8 mai au Tribunal de Dakar. A l’unanimité, elles dénoncent l’instrumentalisation de la justice par le pouvoir du président Macky Sall à des fins politiques. 

 

Le verdict du procès qui s’est tenu lundi au Tribunal de première instance de Dakar, en l’absence du principal accusé, continue de soulever des vagues au Sénégal. Condamné à 6 mois de prison avec sursis et au paiement de dommages et intérêts fixés à 200 millions francs CFA, le leader du Pastef et les forces de l’opposition sont aussitôt montés au créneau et ont relevé le principal enjeu de ce verdict: la conséquence sur l’éligibilité d’Ousmane Sonko pour la présidentielle, prévue en février 2024. Car, selon le code électoral en vigueur dans le pays, si la condamnation était définitive, si elle était confirmée en cas d’éventuel recours en cassation, ce dernier ne pourrait pas être inscrit sur les listes électorales et donc le leader du Pastef serait exclu de la course.

LIRE AUSSI: Présidentielle au Sénégal: Sonko réaffirme sa candidature malgré la condamnation

La vive réaction des leaders de l’opposition

Selon l’ancienne Première ministre Aminata Touré, il s’agit d’un verdict « inique pour empêcher Ousmane Sonko d’être candidat. »  Déthié Fall, un des leaders de la coalition d’opposition Yewwi Askan Wi quant à lui, appelle à rester mobilisés contre ce qu’il qualifie de « tentatives du président Macky Sall d’écarter, encore, un candidat à la présidentielle. D’un autre coté, Khalifa Sall, lui-même sous le coup d’une inégibilité, a pour sa part dénoncé une condamnation qui « traduit la volonté manifeste du régime de Macky Sall de poursuivre sa stratégie honteuse de liquidation d’adversaires politiques ».

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: nomination d’une femme à la tête du Conseil constitutionnel

Ousmane Sonko lui-même réagissant à sa condamnation par la justice sénégalaise, a réaffirmé sa candidature à la présidentielle de 2024. ‹‹ Je suis et reste plus que jamais candidat à la présidentielle. Il n’existe pas une créature sur terre qui peut m’empêcher d’être candidat à cette élection ››, a-t-il déclaré. L’opposant réitère ainsi, « sa motivation supplémentaire à en finir avec le régime du président Macky Sall ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page