A LA UNEAFRIQUEPolitique

Tchad : le calendrier électoral dévoilé avec la date du premier tour de la présidentielle

Au Tchad, le calendrier électoral se précise, marquant une étape importante vers l'élection présidentielle qui mettra fin à la transition en cours depuis 2021 après le décès d'Idriss Déby Itno. Selon Ahmed Bartchiret, président de l'Agence nationale de gestion des élections (ANGE), le premier tour de la présidentielle est prévu pour le 6 mai prochain.

Après l’adoption d’une nouvelle constitution adoptée après le référendum du 17 décembre 2023, le Tchad a entamé son marche ultime vers la tenue d’une élection présidentielle censée mettre un terme à la transition entamée en 2021 après la mort du président Idriss Déby Itno. En effet, lors d’une conférence de presse mardi après-midi, le président de l’Agence nationale de gestion des élections (ANGE), Ahmed Bartchiret, a annoncé la date du 3 mai pour la tenue du scrutin présidentiel.

Selon ses précisions, cette date a été choisie afin d’éviter tout « vide juridique », car la présidentielle doit se dérouler avant le 10 octobre, date butoir de la période de transition. En raison de la saison des pluies rendant certaines régions inaccessibles entre juin et septembre, le processus électoral débutera dès la semaine prochaine.


LIRE AUSSI : Tchad : adoption d’un nouveau code électoral à l’Assemblée nationale


Voici les principales étapes du calendrier électoral :

  • Du 6 au 15 mars : Dépôt des candidatures à l’élection présidentielle.
  • Du 14 avril au 4 mai : Campagne électorale pour le premier tour.
  • Le 6 mai : Premier tour de l’élection présidentielle.

Le recensement électoral ne sera pas effectué, et l’élection se basera sur le même fichier que celui du référendum, malgré les contestations antérieures.

Le processus se poursuivra ensuite avec le deuxième tour de l’élection présidentielle :

  • Du 6 au 20 juin : Campagne pour le deuxième tour.
  • Le 22 juin 2024 : Deuxième tour de l’élection présidentielle.
  • Le 20 juillet 2024 : Proclamation des résultats définitifs du deuxième tour par le Conseil constitutionnel.

Ahmed Bartchiret a appelé les partenaires internationaux à accompagner le processus, soulignant la nécessité d’un décret présidentiel pour convoquer les électeurs. Cette annonce marque une étape clé dans la planification du scrutin au Tchad.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page