A LA UNEAFRIQUEPolitique

Tensions au Sénégal: Karim Wade dézingue Macky Sall et Ousmane Sonko

Le fils de l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, s’est adressé au Chef de l’Etat Macky Sall et au leader du Pastef Ousmane Sonko. A la faveur d’un message relayé par les médias locaux, Karim Wade a mis les deux camps dos à dos.

 

Les heurts et manifestations entre les sénégalais et les forces de sécurité depuis la condamnation de Ousmane Sonko préoccupent Karim Wade. Le fils de l’ex-président exilé après ses démêlées avec la justice sénégalaise a renvoyés Macky Sall et son principal opposant dos à dos. « Si je m’adresse à vous aujourd’hui, c’est parce que j’ai été le premier homme politique à subir dés 2012, les conséquences de la volonté du régime actuel d’éliminer toute forme d’opposition. Ayant été emprisonné arbitrairement pendant trois ans par une justice instrumentalisée, puis exilé loin des miens et de mon pays, je suis bien placé pour dire au Président de la République Macky SALL et à Ousmane SONKO que l’oppression et la violence ne peuvent conduire qu’à des échecs », écrit Karim Wade, dans un communiqué livré ce lundi.

LIRE AUSSI: Sénégal: 16 morts déjà enregistrés, le gouvernement dénonce l’usage des « forces occultes »

Dans son communiqué parvenu à Africaho, le candidat déclaré du parti démocratique Sénégalais ( PDS), a prévenu sur l’impasse dans laquelle, le Sénégal pourrait se retrouver si les heurts se poursuivent. « Je suis extrêmement préoccupé par la situation actuelle de notre pays. Après ces jours d’émeutes et leurs cortèges de drames, il est urgent que chacun prenne conscience que nous risquons d’être entraînés dans une impasse qui peut être fatale au Sénégal », a-t-il fait remarquer.

LIRE AUSSI: Sénégal : l’internet des données mobiles suspendu temporairement

« Revenir à la raison… »

Selon Karim Wade, « les Sénégalaises et les Sénégalais ont un ardent besoin de stabilité, de sécurité, de prospérité et de paix. Nous ne pouvons répondre à leurs exigences en nous dressant violemment les uns contre les autres, en créant des divisions artificielles et en attisant les flammes de la discorde ». Et c’est fort de cela qu’il invite d’ailleurs, les deux camps à revenir à la raison. « Je demande solennellement à tous ceux qui sont tentés par des excès de revenir à la raison. Je pense notamment aux manifestants dont les violences et les actes de vandalisme ne font que nuire à notre pays. Je demande aux forces de sécurité et de défense de proscrire tout recours injustifié à la force. La violence n’est jamais une solution durable », va-t-il conclure.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page