A LA UNEAFRIQUEPolitique

Au Bénin, Patrice Talon promet des «diligences» pour la résolution de la crise avec le Niger

Ce lundi 1er juillet 2024, les anciens présidents du Bénin, Boni Yayi et Nicéphore Soglo, ont rencontré le président en exercice à la suite de leur mission de médiation. Au terme de leurs échanges, Patrice Talon a convenu avec ses prédécesseurs, des "diligences" à mener dans le cadre de la résolution de la crise avec le Niger.

Boni Yayi et Nicéphore Soglo ont échangé avec Patrice Talon après leur voyage de médiation effectuée mardi dernier à Niamey. Dans la matinée de ce lundi au Palais de la Marina, les deux anciens dirigeants béninois sont allés faire le compte rendu des différents échanges qu’ils ont tenus avec les autorités nigériennes à celui qui visiblement, “s’entend difficilement” avec le général Abdourahamane Tiani, président au pouvoir au Niger depuis le renversement du Mohamed Bazoum, le 26 juillet 2023.

La rencontre, tenue à huis clos au Palais de la Marina, a duré environ une heure. Aucune déclaration n’a été faite à l’issue de cette audience. Mais de leurs échanges, ressortent deux points principaux évoqués dans un communiqué publié en soirée par la Cellule conjointe de communication de Boni Yayi et Nicéphore Soglo. En effet, les services des deux anciens présidents ont précisé que les échanges ont été très chaleureux. Ils ont également souligné que cette rencontre ouvre la voie à une normalisation des relations entre le Bénin et le Niger, dans l’intérêt des peuples des deux pays.


LIRE AUSSI : Crise Bénin-Niger : le point de la rencontre Yayi-Talon-Soglo


Des diligences à entreprendre

Selon le communiqué, les trois personnalités ont convenu « des diligences à mener pour un rétablissement rapide du dialogue souhaité par toutes les parties ». Boni Yayi et Nicéphore Soglo saluent notamment « la volonté des deux parties à voir les choses évoluer pour le bonheur de nos deux Peuples ». Ils ont par ailleurs exprimé leur satisfaction quant à la volonté affichée par les deux parties de faire évoluer la situation pour le bien-être des populations.

Cette rencontre, faut-il le rappeler intervient après une mission de médiation au Niger le 24 juin dernier, où les anciens présidents ont rencontré le général Abdourahamane Tiani, chef de la junte, afin de trouver une issue à la crise qui affecte les deux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page