A LA UNEBENINSociété

Bénin : le gouvernement s’engage à revitaliser le périmètre rizicole de Malanville

Au Bénin, une délégation ministérielle, composée des ministres Abdoulaye Bio Tchané, Romuald Wadagni et Gaston Dossouhoui, a rencontré les membres de la coopérative des riziculteurs du grand périmètre de Malanville. L'objectif de cette réunion était de trouver des solutions concrètes aux problèmes qui affectent la production de riz dans la région.

Le périmètre rizicole de Malanville est confronté à plusieurs défis, notamment l’inondation par les eaux souillées de ruissellement de la ville et la crue du fleuve Niger, la vétusté des canaux d’irrigation datant de 1970, la faible production de la station de pompage d’eau du fleuve Niger, les problèmes d’électricité liés à une dette de près de 100 millions FCFA envers la Société Béninoise de l’Énergie Électrique (SBEE), l’utilisation coûteuse du fioul, la faible puissance électrique, et la mal gouvernance.

Le ministre d’État en charge du développement, Abdoulaye Bio Tchané, a assuré lors des échanges que le gouvernement est déterminé à réhabiliter le périmètre et à fournir les moyens nécessaires pour augmenter la production. En réponse à la demande des producteurs, il a annoncé l’installation d’un administrateur pour les aider à mieux gérer le périmètre, avec l’intention de les laisser autonomes par la suite.


LIRE AUSSI : Bénin : la PRMP de Cobly exclu pour 5 ans pour violations des règles de passation des marchés publics


Concernant la dette envers la SBEE, le ministre d’État en charge de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, a promis de la régler pour faciliter la relance des activités. Il a également rassuré les producteurs en affirmant que des études avec la Banque Africaine de Développement sont en cours pour résoudre les problèmes actuels de production et envisager une extension du périmètre à au moins 4 000 hectares.

Le président de la coopérative des riziculteurs, Adam Badou, rassuré par les engagements pris, a promis de contribuer à l’ambition du chef de l’État d’atteindre une production de 1 million de tonnes de riz. Cette rencontre fait suite à une réunion antérieure avec le chef de l’État le 9 février 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page