A LA UNEBENINPolitique

Bénin : Wilfried Léandre Houngbédji face à la presse à Cotonou

Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI, Secrétaire Général Adjoint et Porte-parole du Gouvernement béninois, était face à la presse ce vendredi 17 mai 2024 à Cotonou dans la salle de conférence du web-média Africaho. Au cours de cette séance de questions-réponses, plusieurs sujets défrayant la chronique ont été abordés.

Wilfried Léandre Houngbédji a passé en revue plusieurs d’actualité, face aux professionnels des médias béninois ce 17 mai 2024 à Cotonou dans les locaux du média Africaho.

Sur la question relative à la décision de suspension provisoire de l’embargo sur le pétrole nigérien, l’autorité défend qu’il ne s’agit point d’un rétropédalage. À l’en croire, le gouvernement béninois, hostile à une coopération informelle, n’a apporté qu’une réponse ponctuelle et spéciale à une demande formelle des autorités nigériennes.

« Nous ne sommes pas de mauvaise foi. Nous ne sommes pas dans la belligérance. Le Chef de l’État déclarait que les échanges entre pays doivent se faire de façon formelle et structurée. Dans cette affaire, il est question de la souveraineté et nous préservons l’honneur et la dignité de notre pays », a insisté le Porte-parole.

Mieux, le ministre béninois de l’Eau et des Mines avait précisé le 15 mai dernier que « la douane nigérienne ayant adressé une lettre à la douane béninoise pour la participation d’une délégation de cadres nigériens, ensemble avec les cadres béninois aux opérations de chargement telle que prévue par les accords, le Gouvernement du Bénin a donc décidé d’autoriser de façon provisoire le chargement du premier navire qui mouille dans nos eaux ».

A la question de savoir si la levée de l’embargo conduira dans les prochains à l’ouverture de la frontière coté nigérien, le Porte-voix du gouvernement trouve que cela n’engage que les dirigeants nigériens. Sur les raisons de sécurité avancées par Niamey pour s’abstenir d’ouvrir la frontière, le Porte-parole a réitéré qu’aucune base militaire étrangère n’est installée au Bénin pour attaquer le Niger.

Plusieurs autres sujets ont été également abordés par le Secrétaire Général Adjoint et Porte-parole du Gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page