A LA UNEBENINSécurité

Bénin : rénovation de l’armurerie du camp militaire de Ouidah par les Etats-Unis

Le Groupe Consultatif sur les Mines (MAG) a officiellement remis une armurerie rénovée aux Forces Armées Béninoises au Camp Militaire de Ouidah, dans le cadre du Programme d'Enlèvement et de Réduction des Armes (WRA). Ce programme, d'un coût de 1,5 million de dollars (906 millions FCFA), vise à former les militaires et les forces de l'ordre à la gestion du stockage des armes, ainsi qu'à la destruction sécurisée des explosifs et des munitions hors d'usage mais extrêmement instables.

Les États-Unis rénovent l’armurerie du camp militaire de Ouidah dans le cadre du Programme d’Enlèvement et de Réduction des Armes. La Chargée d’Affaires de l’Ambassade des États-Unis à Cotonou, Brinille Ellis, a assisté à la cérémonie aux côtés de représentants des Forces Armées Béninoises, de la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des Armes Légères (CNLCPAL), du Centre de Perfectionnement aux Actions Post-Conflictuelles de Déminage et de Dépollution (CPADD), et de l’École Nationale des Sous-Officiers (ENSO).

Selon l’Ambassade des Etats-Unis, Madame Ellis a souligné l’importance de ce partenariat visant à promouvoir la stabilité au Bénin et dans la région côtière de l’Afrique de l’Ouest. « Les contrôles inadéquats ou laxistes de stocks d’armes peuvent alimenter les conflits, à travers le détournement des armes vers les organisations criminelles et extrémistes violentes », a déclaré Madame Ellis citée par 24hauBénin.


LIRE AUSSI : Frontières Bénin-Niger : maintien de la fermeture de la frontière côté nigérien malgré la levée des sanctions


Le stockage inapproprié des armes

La Chargée d’Affaires a également rappelé les dangers liés au stockage inapproprié des armes, mettant en lumière le tragique incident survenu à Toffo, au nord de Cotonou, en mai 2023, où une explosion incontrôlée a coûté la vie à cinq soldats lors du transfert de munitions vers une nouvelle installation de stockage.

L’Ambassade des États-Unis, en collaboration avec le MAG, les Forces Armées du Bénin et la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des Armes Légères, a également travaillé sur la destruction de 200 tonnes métriques de munitions, la réhabilitation d’une installation de destruction de munitions et la formation de soldats béninois aux concepts de gestion des stocks.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page