A LA UNEBENINPolitique

Bénin: tête-à-tête entre l’Ambassadrice du Canada près le Bénin et le président de la HAAC

L’Ambassadrice du Canada au Burkina Faso et au Bénin, Lee-Anne Hermann a été reçue en audience ce jeudi 12 octobre 2023, au cabinet de Rémi Prosper Morétti, président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication. Les deux personnalités ont évoqué plusieurs projets d’intérêt notamment la formation des professionnels des médias contre les fake news et la liberté de la presse au Bénin.

 

Le Canada œuvre pour une presse de plus en plus de qualité au Bénin. L’Ambassadrice Lee-Anne Hermann a exprimé jeudi, la volonté de son pays à accompagner le pays dirigé par le président Patrice Talon dans son ambition de dynamiser davantage l’univers médiatique au Bénin. En effet, reçue en audience au cabinet de Rémi Prosper Morétti, président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, la diplomate s’est réjouit d’avoir abordé deux grandes préoccupations avec son hôte.

Selon les propos de Lee-Anne Hermann au sortir de l’audience, la liberté de la presse, la formation des journalistes contre la désinformation sont les principaux sujets qui ont meublé les discussions. Sur la question de la liberté de la presse, elle a souligné avoir félicité les efforts fournis par l’autorité de régulation des médias pour une presse libre et expressive au Bénin. L’Ambassadrice a ensuite confié avoir demandé également au président de la Haac de prendre les mesures nécessaires pour garantir davantage cette liberté de la presse béninoise.

LIRE AUSSI: Bénin: la HAAC outille les nouveaux promoteurs de radios sur le respect du contenu des conventions

S’agissant de la formation des professionnels des médias contre la désinformation, la diplomate rappelle d’abord que son pays met chaque année, un financement qui sert à l’exécution de projets d’envergure comme celui destiné à la lutte contre les fake news, et conçu par la HAAC. Selon elle, il est d’une importance capitale de former les journalistes à vérifier la source de leurs informations surtout dans ce contexte d’insécurité avec le terrorisme qui sévit dans la sous-région ouest-africaine. “ Parmi les projets que nous avons eus, on a réalisé que ce projet (celui de la HAAC, ndlr) est très pertinent et très actuel dans la situation pour combattre le terrorisme, pour enseigner aux gens d’être prudent sur tout ce qu’ils lisent sur les médias sociaux ”, a déclaré Lee-Anne Hermann.

L’Ambassadrice du Canada au Burkina Faso et au Bénin informe par ailleurs que le présent projet, financé par le Fonds Canadien d’Initiatives Locales (FCIL) va durer 6 mois au Bénin et va se dérouler à Abomey et à Parakou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page