A LA UNEBENINSociété

Bénin: Théodore Holo réagit à la délocalisation du marché  “Dantokpa”

L'ancien président de la Cour Constitutionnelle du Bénin, Théodore Holo a réagi au projet ambitieux du gouvernement de Patrice Talon de délocaliser le plus grand marché de la République et de l’Afrique de l’ouest communément appelé “Dantokpa”. 

L’un des projets phares du gouvernement béninois est de délocaliser «Dantokpa», le plus grand marché de la République du Bénin, en répartissant les vendeurs et les vendeuses dans des marchés secondaires modernes nouvellement construits à Cotonou, Abomey-Calavi etc…

Cette  initiative du gouvernement  suscite beaucoup de réactions de la part des acteurs politiques, des gardiens de la tradition  et même de la population.  Dans un entretien exclusif accordé au média  “Africa Dev News”, le constitutionnaliste Théodore Holo a donné son avis sur la question.

Selon le professeur Holo, Dantokpa est un marché international, l’un des plus importants de l’Afrique de l’ouest.  “Les gens viennent du Cameroun, du Mali, du Togo, du Sénégal, du Nigéria. Ils ont un seul point de chute, ils ne vont pas s’éparpiller. Et, “‘Dantokpa” est à côté d’une lagune où on peut venir avec des marchandises et autres.” a-t-il ajouté.


LIRE AUSSI: Bénin : Célestine Zanou dit non à la fermeture du marché Dantokpa et invite Talon à se raviser


Le constitutionnaliste se demande si l’on “n’aurait pas pu dégager par exemple les aliments pour désencombrer «Dantokpa» pour garder là les structures qui attirent les étrangers surtout les tissus pour éviter cet encombrement qui ne permet pas de circuler?”

Pour  Théodore Holo, déplacer un marché, ce sont des choses qui arrivent. Mais, à le croire, “«Dantokpa» a une histoire, il y a aussi le fait que c’est un marché international”.

L’universitaire conclut en proposant que si on veut déplacer «Dantokpa» et qu’on construit une autre structure, “il faut que la structure conserve les différents produits qui attirent la clientèle internationale pour que ceux qui viennent de l’étranger sachent qu’à tel endroit j’ai tout ce dont j’ai besoin; et non dire j’ai besoin de tissus, il faut que j’aille à tel endroit; j’ai besoin de bijou, il faut que j’aille à tel autre endroit.” 


LIRE AUSSI: Bénin : Wilfried L. Houngbédji clarifie les mobiles de la délocalisation du marché Dantokpa


Pour rappel, le porte-parole du gouvernement, Léandre Houngbédji, avait édifié l’opinion publique sur les raisons de la délocalisation du marché Dantokpa. Selon lui, vu la structuration révolu du marché Dantokpa, il est souvent difficile de circuler librement au sein du marché. En cas d’urgence, il est difficile et compliqué pour les forces de l’ordre d’y intervenir à temps. Il en est de même pour les sapeurs pompiers en cas d’incendie dans le marché.

«Vous savez, quand il y a eu des incendies dans ce marché, au regard de la façon dont il est construit, il est pratiquement impossible d’intervenir à temps pour empêcher l’incendie», a t -il affirmé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page