A LA UNEAFRIQUEPolitique

Côte d’Ivoire – Gabon : Alassane Ouattara échange avec Brice Oligui Nguema à Abidjan

Le président de la Transition du Gabon, Brice Oligui Nguema, entame une visite d'amitié de trois jours à Abidjan depuis ce 11 avril 2024. Accompagné d'une importante délégation comprenant une dizaine de ministres, il a été reçu en début d'après-midi par le président ivoirien, Alassane Ouattara. Cette rencontre a été l'occasion pour les deux chefs d'État de discuter de l'état des relations entre leurs pays respectifs.

À la tête de la transition depuis mois déjà au Gabon, Brice Oligui Nguema est en visite d’Etat en Côte d’Ivoire. A l’occasion, il a échangé avec Alassane Ouattara, le Chef de l’Etat ivoirien. Lors de leur entretien, qui a duré près d’une heure, Alassane Ouattara et Brice Oligui Nguema ont souligné l’excellence des liens d’amitié et de partage entre la Côte d’Ivoire et le Gabon, établis depuis 1966.

Le président ivoirien a exprimé son intérêt pour les progrès réalisés dans le cadre de la transition gabonaise et a salué les efforts déployés pour le retour à la normalité constitutionnelle prévu en août 2025. Il a également loué le climat apaisé qui règne au Gabon et a exprimé son soutien au dialogue inclusif en cours.


LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle à 51 personnalités politiques


De son côté, le général Brice Oligui Nguema a remercié Alassane Ouattara pour son appui et ses conseils, tout en plaidant pour la levée des sanctions de l’Union africaine pesant sur le Gabon. Il a également salué le rôle du président ivoirien dans la sous-région ouest-africaine, notamment en ce qui concerne le retour des États membres de la CEDEAO au sein de l’organisation. Il a souligné l’importance de privilégier les intérêts communs des populations et de renforcer les échanges économiques, notamment dans les domaines agricole, minier et énergétique.

Au cours de sa visite en Côte d’Ivoire, Brice Oligui Nguema prévoit de rencontrer la communauté gabonaise installée dans le pays ainsi que de visiter le Centre national de recherche agronomique, témoignant ainsi de la volonté des deux pays de renforcer leur coopération dans divers secteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page