A LA UNEAFRIQUE

Guinée : le journaliste Sékou Jamal Pendessa condamné à une peine de six mois de prison

Le tribunal de Dixinn a rendu son verdict le vendredi 23 février dans l'affaire du secrétaire général du Syndicat des professionnels de la presse de Guinée, Sékou Jamal Pendessa. Celui-ci a été condamné à six mois de prison, dont trois ferme, en raison de son appel à manifester contre la censure d'internet et des médias en Guinée.

Sékou Jamal Pendessa écope d’une peine de prison de six mois dont trois fermes. La condamnation a été prononcée vendredi à l’issue du procès sur l’affaire du secrétaire général du Syndicat des professionnels de la presse de Guinée. La scène devant le tribunal de Dixinn était chargée d’émotion lorsque le journaliste, également secrétaire général du syndicat, est arrivé en milieu de journée. Sékou Jamal Pendessa, très théâtral, a prononcé des mots forts, affirmant que « l’heure de la vérité a sonné » avec le poing levé.

Cependant, une heure plus tard, la nouvelle de la condamnation a secoué les personnes présentes. Sékou Jamal Pendessa a écopé de trois mois de prison ferme. Les réactions ne se sont pas fait attendre, reflétant le choc et la détermination des journalistes. Ibrahima Sory et Lincoln Soumah de la radio FIM FM ont exprimé leur colère, appelant à la mobilisation pour la presse guinéenne.


LIRE AUSSISommet de la CEDEAO : les chauds dossiers sur la table de l’institution amputée de plusieurs membres


La frustration des journalistes

Certains journalistes ont laissé éclater leur frustration, à l’instar d’Ibrahima Kalil Diallo, le secrétaire général adjoint du syndicat de la presse, déclarant que la guerre contre la presse et les défenseurs de la paix, de la liberté, de la justice et de la démocratie était déclarée. Ils se sont engagés à mener cette bataille jusqu’au bout, au prix de leur sang.

Suite à cette condamnation, le Syndicat de la presse a convoqué une assemblée générale à la Bourse du travail ce matin, marquant ainsi une mobilisation pour défendre la liberté de la presse en Guinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page