A LA UNEAFRIQUE

La Zambie interdit l’exportation de maïs face à la menace de la sécheresse

En raison d'une sécheresse prolongée mettant en péril la sécurité alimentaire nationale, la Zambie a pris des mesures drastiques en interdisant l'exportation de maïs et de farine de maïs. Cette décision vise à préserver les réserves alimentaires du pays, craignant une récolte insuffisante

Le ministre zambien de l’Agriculture, Reuben Phiri, a annoncé au Parlement la suspension immédiate de l’exportation de maïs et de farine de maïs, présentant cette mesure comme une précaution nécessaire en réponse aux préoccupations croissantes liées à une possible pénurie alimentaire causée par une sécheresse exceptionnellement longue depuis la mi-janvier.

La Zambie, tout comme d’autres nations d’Afrique australe, fait face à une vague de chaleur intense et à un déficit de précipitations qui compromettent les cultures et les rendements agricoles. Alors que les saisons agricoles s’étendent jusqu’en avril, l’espoir d’une récolte abondante diminue, accentuant les inquiétudes concernant la sécurité alimentaire nationale.


LIRE AUSSI : Niger : l’ancien président Mahamadou Issoufou porte plainte contre Sylvain Itté, l’ex-ambassadeur de France


Face à cette crise imminente, des mesures de surveillance ont été renforcées. Le ministre Phiri a révélé le déploiement de soldats le long des frontières pour prévenir toute exportation illégale de maïs. Parallèlement, la police intensifiera ses patrouilles et contrôles pour intercepter toute tentative visant à contourner l’interdiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page