A LA UNEAFRIQUE

Le Général Tiani reçoit les 5 Nigériens arrêtés à Sèmè-Podji après le retour au pays

Le jeudi 20 juin 2024, le chef de la junte au pouvoir au Niger, le général Abdourahamane Tiani, a accueilli à Niamey les cinq ressortissants nigériens récemment libérés après leur arrestation à Sèmè-Podji, sur le terminal du pipeline Bénin-Niger. Trois d'entre eux avaient été condamnés à 18 mois de prison avec sursis par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) du Bénin.

Les cinq individus, présentés comme des employés de Wapco Niger, ont été reçus à leur arrivée à l’aéroport de Niamey par une délégation ministérielle dirigée par le Premier ministre Ali Lamine Zeine. Par la suite, ils ont été accueillis à la présidence de la République du Niger par le général Abdourahamane Tiani, selon une diffusion de la télévision nationale nigérienne.

L’arrestation des Nigériens à Sèmè-Podji et la subséquente condamnation de trois d’entre eux surviennent dans un contexte de tensions entre le Bénin et le Niger. Les relations se sont détériorées notamment avec la fermeture temporaire par le Bénin des frontières et des restrictions sur l’embarquement du pétrole nigérien via le terminal de Sèmè-Podji, en réponse aux sanctions de la CEDEAO.


LIRE AUSSI : Tension Bénin-Niger : ce que les trois Nigériens arrêtés à Sèmè-Podji ont dit devant la CRIET


Malgré ces tensions, les autorités béninoises ont assoupli leur position, levant d’abord temporairement puis définitivement les restrictions sur l’exportation du brut nigérien. En réponse à l’arrestation des cinq Nigériens, Niamey a ordonné la fermeture des vannes d’exportation de son pétrole via le Bénin.

L’accueil des Nigériens par le général Tiani à Niamey est perçu comme un geste de solidarité du régime en place envers ses ressortissants et intervient dans un contexte où les deux nations tentent de rétablir des relations diplomatiques et économiques harmonieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page