A LA UNEBENINPolitique

Légionnaires français au Bénin : ‎“Elle fait rire cette accusation”, le gouvernement répond à Kemi Seba

Le gouvernement béninois a, par la voix de son porte-parole, répondu à Kemi Seba accusant le Bénin d'abriter des légionnaires français pour attaquer le Niger.

À l’occasion du point de presse portant sur les décisions du Conseil des ministres de ce mercredi 22 mai 2024, le Porte-parole du gouvernement béninois a vertement rejeté les allégations « de trop » de l’activiste franco-béninois Kemi Seba attestant que le Bénin abrite des légionnaires français pour « attaquer le Niger ».

« L’armée française a engagé des légionnaires, noirs de peau, qui se font passer pour des militaires béninois et qui forment une partie de la population qu’ils ont réussi à manipuler, à instrumentaliser et à faire croire que l’ennemi, c’étaient des pays qui, comme par hasard, s’opposaient à l’influence française. Des pays comme le Niger, des pays comme le Mali, des pays comme le Burkina Faso », a déclaré Kemi Seba lors d’une conférence de presse à Niamey.


LIRE AUSSI : Niger : le Général Tiani reçoit Kemi Seba et Nathalie Yamb en audience 


De la comédie simplement, selon le porte-voix du Bénin, le Secrétaire Général Adjoint et Porte-parole du Gouvernement, Wilfried Léandre HOUNGBEDJI. « Elle fait rire cette accusation », a lâché le porte-parle. À l’en croire, l’activiste Kemi Seba « a inventé la présence de légionnaires français dans l’armée ».

En vérité, persiste l’autorité, il s’agit d’une « nouvelle campagne de destruction et de déstabilisation du Bénin », après la mise à nue d’une première invention sur l’existence de bases militaires françaises sur le territoire béninois.


LIRE AUSSI : Bénin : Kémi Séba visé par une plainte au tribunal de Cotonou


 

Un commentaire

  1. Le texte, excellent, est très bien écrit !

    Mais, n’est-ce pas lui accorder trop d’importance que de répondre à cet apatride, attardé mental et paria à son pays d’origine, en occurence, le gugusse Kemi SEBA qui doit déjà être bien fou ?

    Ça me dégoûte vraiment !

    Ce serait beaucoup plus facile de lui retirer la nationalité du pays qu’il déteste et vilipende à tout bout de champ : la nationalité béninoise !

    Et pour faire encore très utile, demander à la CRIET de bien vouloir s’auto-saisir des graves propos terrifiants et terroristes de ce pseudo panafricaniste qui laisse plutôt croire à un stipendié en mission !

    Je le souhaite vivement !

    Voilà !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page