A LA UNEAFRIQUE

Mali : ouverture d’un Centre Africain consacré aux sciences occultes à Bamako

À Bamako, un nouveau centre dédié aux sciences occultes a récemment ouvert ses portes avec le soutien des autorités maliennes. Doté d'un budget conséquent de 500 millions de francs CFA, ce complexe ultramoderne, étendu sur 500 mètres carrés, se présente comme le Centre Africain des Sciences Occultes. Il comprend des salles de classe, des amphithéâtres, des laboratoires d'alchimie, ainsi qu'un hall d'exposition pour des objets ésotériques.

Le Mali se positionne comme le premier pays africain à vouloir « libérer le potentiel occulte » du continent. Le projet, approuvé par les instances maliennes, vise à enseigner les sciences occultes et à transmettre les connaissances ancestrales africaines aux nouvelles générations. Selon Mamadou Babou Niang, le promoteur du projet, l’objectif est de déconstruire les stéréotypes, de valoriser le potentiel magique du continent africain, et de rivaliser avec les grandes puissances mondiales dans ce domaine spécifique. En somme, ce centre aspire à devenir un lieu d’innovation au service du développement de l’Afrique.


LIRE AUSSI : Remaniement ministériel au Niger : arrivée de deux nouveaux ministres au gouvernement


Le Ministre de l’artisanat, de la culture, de l’industrie hôtelière et du tourisme, Andogoly Guindo, représente officiellement le soutien du gouvernement malien à cette initiative. L’engagement des autorités envers les idées de Mamadou Babou Niang concernant le rôle historique et bénéfique des sciences occultes pour l’évolution de l’Afrique est particulièrement souligné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page