A LA UNEBENINPolitique

Parlement béninois : tension à l’ouverture de la première session extraordinaire de 2024

La première session extraordinaire de l'Assemblée nationale au Bénin, entamée ce matin, a débuté sous une atmosphère tendue, principalement en raison de l'exclusion apparente de la proposition de loi de modification du code électoral présentée par le groupe parlementaire Les Démocrates. Selon les premières informations parvenues à notre rédaction, cette proposition pourrait ne pas être débattue au cours de cette session.

Les députés de la mouvance et de l’opposition se sont retrouvés en confrontation dès le début de la session. Le groupe parlementaire Les Démocrates a exprimé son mécontentement en constatant que sa proposition de loi n’était pas incluse à l’ordre du jour. Le président du groupe, Nourenou Atchadé, a immédiatement interpellé le président de l’Assemblée nationale à ce sujet.

Le député Atchadé a affirmé que sa formation politique avait déposé une proposition de loi ce mercredi matin, mais il a été surpris de constater qu’elle n’était pas prise en compte pour la session extraordinaire en cours. En réponse, le président de l’Assemblée nationale, Louis Gbéhounou Vlavonou, a déclaré n’avoir reçu aucun tel document. Il a souligné que la proposition aurait dû être introduite avant la convocation de la session pour être prise en compte à l’ordre du jour.


LIRE AUSSI : Assemblée nationale au Bénin : Nourénou Atchadé introduit une proposition sur le code électoral


Cette position a été soutenue par les députés de la majorité parlementaire, notamment Orden Alladatin, Augustin Ahouanvoégbla, et Assan Séibou, qui ont jugé irrecevable la proposition de leurs collègues de l’opposition. Cette réaction a suscité la surprise de l’He Eric Houndété, premier vice-président du parti Les Démocrates, qui a souligné que, selon la pratique parlementaire, les sujets relatifs au même objet étaient habituellement joints pour examen.

Suite à cette clarification de l’élu de la 5e circonscription électorale, le président Vlavonou a promis d’examiner le document introduit par la principale force politique de l’opposition au Bénin. Cependant, des indiscrétions suggèrent que la proposition du parti Les Démocrates aurait mystérieusement disparu du circuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page