A LA UNEBENINPolitique

Tensions internes au sein de l’UPR au Bénin : le député Délonix Kogblévi élève la voix

Le parti politique UPR, membre de la majorité présidentielle au Bénin, est secoué par de nouvelles plaintes, cette fois-ci émanant d'un député élu du parti. Les tensions internes, déjà palpables depuis les démissions massives de militants dans la région de l'Ouémé, sont désormais exposées au grand jour par les révélations amères de Délonix Kogblévi sur sa page Facebook.

Que se passe-t-il au sein de l’UP le Renouveau ? En tout cas, tout porte à croire que le parti couve un malaise qui est entrain d’être révélé au grand jour. En effet, dans un message publié sur les réseaux sociaux le samedi 8 juin 2024, Délonix Kogblévi, député de ce parti de la mouvance – la première d’ailleurs sur l’échiquier national – exprime son désarroi quant à la gestion des ressources humaines et financières au sein de l’UPR, dirigé par Joseph Djogbénou.

L’élu de la 15ème circonscription électorale révèle notamment avoir dû financer sa propre campagne électorale, alors que des fonds destinés à cet usage avaient été alloués par le parti. Cette situation l’a conduit à se sentir isolé au sein du groupe et à mener sa campagne de manière indépendante. « Je suis allé aux élections de 2023 sur fonds propres pendant qu’ils dépensaient sans compter l’argent du parti », a-t-il écrit.

Dans son message, il indique également que bien qu’étant « tête de lice dans la 15ème » , « sa proposition de plan de campagne a été mise à la poubelle ». C’est d’ailleurs pour cela, explique Délonix Kogblévi, qu’il a « dû battre campagne en solitaire ». Ces propos du député semblent bien établir des clivages profonds au sein du parti, visiblement exacerbé par des divergences de gestion et une absence de cohésion.


LIRE AUSSI : Prix du maïs au Bénin : Joseph Djogbénou établit une hypothèse “inattendue”


Je me suis longtemps gardé d’en parler pour préserver la cohésion du groupe. Et si j’en parle aujourd’hui, c’est pour que la gestion des ressources tant humaines que financières soit collective pour le grand bonheur de notre parti.

Délonix Kogblévi

L’appel du député

Expliquant avoir mis du temps à réagir, parce que voulant préserver la cohésion au sein du parti, l’élu de la 15ème circonscription électorale a par ailleurs dénoncé le manque de transparence dans l’utilisation des ressources humaines et financières du parti.

Cette déclaration publique révèle un malaise croissant au sein de l’UPR, amplifié par les départs antérieurs de militants du parti Prd. Le député Kogblévi exprime ainsi une fracture interne qui pourrait potentiellement compromettre la cohésion et l’efficacité du parti à l’approche des prochaines élections.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page